Zur Navigation | Zum Inhalt
FVCML0208 10
La Méthode TEACCH ( Treatment and Education of Autistic and Related Communications Handicapped Children) - Conseil Soutien Educatif
Écrit par Viviane Lepemp   

Traitement et Education des enfants autistes ou souffrant de handicaps de communication apparentés

Origine

Eric Schopler (ancien assistant de Bruno Bettelheim) est le fondateur de la division TEACCH.
La Division TEACCH , créée aux Etats-Unis il y a maintenant plus de trente ans a été reconnue officiellement comme programme d'Etat en 1972. Depuis cette date, la Caroline du Nord offre donc un ensemble de services aux personnes autistes et à leur famille en proposant un suivi qui commence au moment du diagnostic et se poursuit jusqu'à l'âge adulte.

L'éducation adaptée aux particularités des personnes autistes est considérée comme l'outil essentiel à la progression vers l'autonomie et au bien-être à toutes les étapes de la vie. Les parents sont étroitement associés au travail réalisé puisqu'ils sont impliqués au quotidien dans la prise en charge de leur enfant.

Le programme TEACCH est un programme éducatif structuré spécialisé. La Division TEACCH est dite "généraliste"; la méthode TEACCH est la plus connue et la plus utilisée des méthodes éducatives.

« Le recours à l’enseignement structuré dans le cadre d’une stratégie d’intervention est au centre du programme TEACCH depuis sa création au milieu des années 60. », « L’organisation physique, les emplois du temps, les systèmes de travail individuels, le repérage visuel, et d’autres procédures sont les éléments de l’enseignement structuré qui se sont montrés utiles dans les classes des élèves autistes de tous âges et de toutes aptitudes fonctionnelles. »

Objectif

Les expériences et les observations de Schopler ont montré que les enfants atteints d’autisme travaillent mieux lorsqu’ils ont à disposition permanente des repères visuels qui présentent une division lisible du temps, un découpage fractionné de la façon dont on va occuper ce temps, une indication sur ce qui suit l’activité, dans le but de rendre toute action prévisible. Acquérir une habitude d’agir de façon appropriée dans des circonstances ou des contextes destinés à se répéter.

L'objectif final de tous ces apprentissages (autonomie, communication, cognition, comportements) est de permettre à l'enfant d'acquérir la meilleure autonomie en vue d'une bonne intégration sociale, lorsque c'est possible.

Méthode

Le travail éducatif est individualisé. L'approche est positive et vise la valorisation des potentialités mais avec l'acceptation des déficits. 

La progression est donc planifiée en fonction de la maturité du sujet et de son degré de préparation pour aborder une nouvelle étape. Les situations d'apprentissages sont organisées de manière à favoriser la réussite rapide et le renforcement qui en résulte.

L’organisation physique permet de faciliter la compréhension de l’environnement : des zones spatiales sont dévolues à des activités spécifiques :

  • zone dévolue aux apprentissages indépendants de chaque élève ;
  • zone de jeux ;
  • zone de travail individuel et autonome ;
  • zone de déjeuner ;
  • zone de goûter ;
  • zone de temps libre ;
  • zone d’apprentissage des gestes de la vie quotidienne : toilette par exemple ;
  • zone d’apprentissage des activités domestiques ;
  • zone de travail personnel et bureau de l’enseignant ;
  • zone de transition où sont affichés les emplois du temps individuels et personnalisés.


Pour l’enfant porteur d’autisme, l’élément essentiel de l’organisation de la vie dans la classe consiste à visualiser la succession de ses  activités  sur un support visuel, l’aidant à se repérer, se situer dans le déroulement du temps, les événements distincts qui le jalonnent et les liens entre eux.


Appréhender systématiquement toutes les tâches de gauche à droite et de haut en bas est une méthode applicable à une multitude de tâches, comme ranger, laver la vaisselle, nettoyer le sol, trier, lire ou écrire

Le travail réalisé avec la personne autiste repose sur une collaboration entre parents et professionnels.

L'adaptation nécessaire pour un plus grand confort de vie des personnes autistes ne concerne pas seulement le milieu spécialisé dans lequel l'enfant est pris en charge par des professionnels.

Tous les environnements dans lesquels l'enfant est amené à évoluer doivent être aménagés pour faciliter la compréhension des situations et permettre la progression.les apprentissages réalisés dans un contexte doivent pouvoir être transposés à un autre cadre et reprendre ainsi du sens parce qu'ils deviennent fonctionnels et sont utilisés dans la vie de tous les jours.

Le rôle des parents est donc crucial car ils sont détenteurs d'une connaissance de l'enfant que nul autre peut avoir. Dès lors que le diagnostic est posé, ils vont apprendre à mieux comprendre les réactions de l'enfant, apprendre à s'ajuster à lui et à mettre en pratique les principes de l'éducation structurée, ce qui décuplera les possibilités d'utilisation de ses potentiels et facilitera son épanouissement.

l’intervention de professionnel au domicile de l’enfant et l’ajustement familial ;
l’éducation spécialisée en milieu ordinaire ;
l’insertion dans la communauté sociale.

Mesibov, Gary, Autisme : Le défi du programme TEACCH, Pro Aid Autisme, 1995.

Le  reférencement de cet article " la méthode Teacch" apparait dans la plaquette de l’association « les enfants de West » depuis fevrier 2012

 

Rechercher